29 déc. 2016

Ma chronique sur Les ténèbres avancent : Pax tome 1 - Assa Larsson, Ingella Korsell, Henrik Jonsson

Quatrième de couverture


Au sein de la petite ville de Mariefred, en Suède, se cache une étrange bibliothèque, que l'on dit habitée par des puissances magiques, et gardée depuis toujours par Magnar et Estrid. Mais lorsque des forces maléfiques s'y attaquent, le dévouement des deux vieux gardiens ne suffit plus... Alrik et Viggo, deux enfants malmenés par la vie, se révèlent être les guerriers attendus pour combattre ces forces obscures et inverser le cours des événements.

Edition Slalom /19 mai 2016
160 pages /11.90 EU
Tranches d'ages 9-12 ans


Ma chronique 3.5/5

J’ai aimé lire Pax, l’histoire est prenante, de plus, elle est illustrée. Les dessins sont très réussis et permettent de se mettre dans l’ambiance avec à-propos. Surtout que le public principal est des enfants, cela leur facilitera la lecture.

Alrik et Viggo n'en sont pas à leur première famille d’accueil en arrivant chez Laylah et Anders. Malheureusement, comme d’habitude, et malgré leurs bonnes résolutions, dès le premier jour d’école, ils se sont attirés des ennuis. Mais inexplicablement, ils s’en sortent à moindre coup grâce à Magnard et Estrid, deux vieillards étranges. Ils sont des gardiens et sont frère et sœur. Les garçons doivent travailler pour eux, chaque jour après école, afin de payer leurs dettes. À leur arrivée chez le frère et la sœur, qui travaillent et habitent dans un château, ces derniers les laissent seuls dans une bibliothèque plus grande qu'ils n’en ont jamais vue. Et c’est là que leur arrive un truc à la fois étrange et dangereux. Commence pour les deux enfants une aventure pleine d’excitation et mêlée de magie. L’enjeu de tout cela ? Sauver le monde.


Très jeunes, mais déjà, les deux enfants ont en vu des vertes et des pas mûres. Alrik, le plus grand, est le moins aventureux, le plus calme et le plus à même de comprendre la réalité qu’ils vivent. Leur mère étant incapable de prendre soin d’eux, ils sont confiés aux services sociaux. C’est pour cela qu’ils habitent chez Laylah et Anders, qui paraissent différents de leurs anciennes familles d’accueil. Viggo, lui, est plus turbulent, et il attire les ennuis comme personne. Il ne veut qu’une chose, revenir vivre avec sa mère, même s’il sait qu’elle est « malade ». Aucun d’eux ne s’attendait à rencontrer l’aventure à Mariefred et encore moins, entendre parler de choses extraordinaires qui ne vivent que dans l’imaginaire. 


J’ai beaucoup apprécié ces petits bonshommes et les adultes qui les entourent. Ils sont tous deux attachants, mais mon préféré est Alrick. Le premier tome nous met l’eau à la bouche et j’ai très hâte de lire la suite.


Pour en savoir plus, laissez-vous tenter et lisez le roman. Une histoire qui, je suis sûre, plaira aussi bien aux enfants qu’aux plus vieux. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont sujets à modération.